A l’origine de l’initiative

Bonjour, je m’appelle Boris Perchat. Je suis à l’origine de la présente initiative.

L’idée de signaler les masques jetables usagés abandonnés à terre est née d’une initiative intitulée 1 milliard de masques pour la planète que j’ai initiée afin d’inviter chacun à ne pas jeter ses masques usagés mais à les conserver chez soi dans l’attente et pour faire advenir des solutions de valorisation (par recyclage ou réutilisation).
1milliarddemasquespourlaplanete.fr

Les masques stockés chez moi selon ce principe sont tous des masques que j’ai trouvés abandonnés dans la rue… Certes je prenais des précautions pour les ramasser et ensuite les stocker chez moi mais très vite je me suis questionné sur une manière de faire en sorte que ces masques que je croise tous les jours ne soient plus un risque sanitaire pour moi ni pour ceux qui s’adonnent comme moi à cette pratique… L’idée donc d’un service qui puisse signaler à sa commune les masques à terre est née.

Le site web Masque à terre a vocation à devenir une richesse universelle au service du bien commun, utilisable par tous et destinée à être enrichie de manière collaborative des apports de chacun et sans que personne ne puisse prétendre se l’accaparer de manière exclusive, le vendre ou le dénaturer. A cette fin j’ai placé le site web Masque à terre sous une licence qui se prête à l’enrichissement collaboratif intitulée Richesse Collaborative Universelle (RCU) et dont je suis l’auteur.

En plus de signaler vos masques jetables usagés à votre commune comme je le fais moi-même déjà et comme je vous y invite, il existe à des fins d’avancement de l’initiative des chantiers collaboratifs que vous pouvez enrichir de vos lumières et collaborations.

Un peu plus sur moi…

Je m’appelle Boris Perchat. J’habite Orléans. Je suis préparateur de commandes et agent logistique la journée. Je mène par ailleurs sur mon temps libre à titre privé et par conviction personnelle, des projets en faveur d’une réduction de la pollution plastique. J’ai par exemple donné quelques conférences sur cette thématique en fin 2018 / début 2019. J’ai créé par ailleurs des sites web comme celui-ci ou celui-là en plus d’une veille sur le plastique. De 2007 à 2016 j’ai été à l’origine d’une initiative en faveur des CD et DVD usagés intitulée « 1 million de DVD pour la planète » qui a permis d’épargner des centaines de stocks de CD et DVD de la poubelle.

Je suis indépendant de tout intérêt industriel ou commercial en relation avec les masques ou leur valorisation. Je l’ai exprimé dans une déclaration d’indépendance

Prendre contact avec moi

Défiler vers le haut
Aller à la barre d’outils