Nouvelle lettre à Monsieur le Président d’Orléans Métropole

M. le Président d’Orléans Métropole, Monsieur Carré,

J’ai découvert sur la page Facebook d’Orléans Métropole que vous avez pris la décision de « renforcer les équipes de ramassage » de la ville et de la métropole et pour endiguer le phénomène des masques et des gants abandonnés sur l’espace public.

www.facebook.com/OrleansMetropole/photos/a.1419604268322737/2687796914836793/?type=3&theater

C’est une bonne chose.

Il faut que je vous fasse part néanmoins qu’à la lecture de cet encart Facebook je me sens mal à l’aise. Je vous ai en effet invité à m’affecter à ce ramassage le 29 mai dernier par courrier e-mail. Je signale en outre les masques abandonnés à terre à vos services des déchets depuis le 27 mai. Je vous ai en outre invité à mettre en route officiellement Masque à terre à Orléans.

J’avais besoin que vous me témoignez votre confiance comme j’ai souhaité vous témoigner la mienne.

Seriez-vous d’accord maintenant pour reconsidérer la situation ? Ou pourriez-vous me dire quelles sont vos réticences à refuser mes propositions ?

Songez que le service Masque à terre permettrait de cibler les déplacements des équipes dédiées au ramassage. Dans l’annonce de la Métropole il est explicité qu’il y a un renforcement des équipes de ramassage ce qui suggère qu’il y a plus de personnel sur le terrain or les masques ne sont plus aussi nombreux qu’ils l’étaient préalablement comme j’en parle dans un des billets postés ce dimanche. Il faut compter en outre avec des masques très usagés qui ont perdu le couleur bleue qui les caractérisent et qui sont donc moins repérables. Nous gagnerions à ce que chacun de nous puissions être associés à ce repérage et pour que vos équipes se déplacent à des emplacements indiqués sans avoir besoin nécessairement de sillonner chaque rue. Je suis sûr en outre que cela plairait beaucoup aux habitants.

Veuillez agréer, le Président d’Orléans Métropole, Monsieur Carré, l’expression de ma considération distinguée.

Boris Perchat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut
Aller à la barre d’outils